L’Etat et l’Union sociale pour l’habitat s’engagent pour relancer la construction et la rénovation de logements

Une réunion, coprésidée par M Fuzeau, Préfet de région et M Hainaut, président de l’ARAUSH, à destination des collectivités et des professionnels de la construction, a eu lieu le 19 février 2014.

Dans le cadre des objectifs fixés par le Pacte Etat-USH, la mobilisation de chaque organisme Hlm s'inscrit dans une dynamique collective au plan national comme au plan local, le Préfet de la région Auvergne et le Président de l'Association régionale, ont organisé à Clermont-Ferrand une réunion destinée aux collectivités et aux professionnels de la construction.

L'objectif de cette rencontre qui s'est déroulée le 19 février dernier, en présence de Jean-Louis Dumont, président de l'USH, était de présenter et de débattre des enjeux et orientations du Pacte en Auvergne.Une région où plus qu'ailleurs dans l'Hexagone, la population vieillit, se paupérise, la taille des ménages diminue et certains territoires ont perdu de leur attractivité.

Compte tenu de ce contexte, et afin de préciser les objectif du Pacte, l'Association régionale a conduit en 2013 une démarche prospective inter-bailleur à l'horizon 2020 sur les besoins en logement social par territoire dont les résultats ont été présentés en décembre, aux services de l'Etat puis au Comité Régional de l'Habitat qui ont validé les orientations. A savoir la nécessité :

- de renforcer la rénovation du parc dont 30% est énergivore, pour lutter contre la précarité énergétique, dans une région froide, avec notamment l'appui du FEDER et de la Région qui va mettre en place une aide à la réhabilitation thermique du parc social. Les organismes envisagent de réhabiliter 1 000 à 1 500 logements par an.
- d'augmenter de 1 100 logements par an, d'ici 2020, l'offre de logements locatifs sociaux à prix abordables, principalement sur l'agglomération clermontoise qui concentre les deux tiers des besoins, mais aussi ponctuellement sur d'autres agglomérations auvergnates et dans certains secteurs péri-urbains du Puy-de-Dôme, du Cantal et de la Haute Loire pour créer la mixité sociale dans le cadre de la loi SRU ;
- de renouveler le parc inadapté au vieillissement (logements trop grands, sans ascenseur ou éloignés des services) qui génère une vacance commerciale sur différents territoires, notamment dans l'Allier et en Haute Loire.
de développer, enfin, de l'accession sociale sécurisée dans les territoires péri-urbains.

Pour Fabrice Hainaut, président de l'AR Auvergne, la mise en œuvre de ces objectifs, "implique la mobilisation et l'implication de tous : bailleurs sociaux, services de l'Etat, communes en charge du foncier, communautés d'agglomération et communautés de communes en charge des politiques locales de l'habitat, locataires qui participent à la définition des programmes de travaux de réhabilitation et tous les acteurs de la chaîne de la production."

Ce pacte représente un enjeu économique majeur pour la région qui totalise annuellement 235 millions d'euros d'investissement dans l'économie régionale et permet de maintenir localement près de 3 000 emplois directs et indirects. "Il donne une visibilité aux acteurs économiques en terme de production et de réhabilitation", ajoute le Préfet, renforçant, en période de crise, le rôle d'amortisseur du logement social.

P1000415

De gauche à droite, F. Hainaut, Président de l'Association Régionale Auvergne de l'USH, M. Fuzeau, Préfet de Région, A. Thouvenot, journaliste, J-L. Dumont, Président de l'Union Sociale pour l'Habitat, C. Bouchardy, Vice-président du Conseil Régional d'Auvergne.